Alerte info : Les résultats des Orientations Session 2014 sont disponibles sur le site internet du Ministère d'Etat, Ministère de l'Emploi, des Affaires Sociales et de la Formation Professionnelle
 
Moussa DOSSO, Ministre d'Etat, Ministre de l'Emploi,des Affaires Sociales et de la Formation Professionnelle
Moussa DOSSO
 Curriculum vitae
 Biographie
 Mot du Ministre
 Agenda
 Ecrire au Ministre
 
  AGEPE
  CAMPC
  CPNTIC
  EIBMA
  CIDFOR
  AGEFOP
  IPNETP
  FDFP
 
  Cellule GENRE
  PVRH II
  SERCOM
  SERCEP
  CCAFP
  IG/ETFP
 Directions Centrales
 Directions Régionales
 Directions Départementales
 
Image Rubrique

Une délégation du Ministère d’Etat, Ministère de l’Emploi, des Affaires Sociales et de la Formation Professionnelle (MEMEASFP) s’est rendue en mission de promotion et de prospection à Oslo en Norvège, du 31 août au 5 septembre 2014.
Le principal objectif assigné à cette mission par le Ministre d’Etat DOSSO Moussa était d’explorer les opportunités pour le renforcement de la coopération entre la Côte d’Ivoire et la Norvège en matière d’assistance technique et de financement de programmes dans les domaines suivants :

- Promotion de l’emploi des jeunes
- Promotion du travail décent pour les femmes
- Insertion économique des handicapés
- Renforcement de la formation professionnelle
- Lutte contre le Travail des Enfants 

Au cours de cette importante mission, la délégation ivoirienne a eu des rencontres fructueuses avec diverses institutions norvégiennes : ministère des affaires étrangères, ministère du travail, organismes de coopération multilatérale (NOURAD et NORDFUND), Patronat norvégien, Agence pour la formation continue…

C’est à une véritable opération de charme, de plaidoyer et de repositionnement de notre pays auprès de la Norvège que s’est livrée la délégation du MEMEASFP composée de Monsieur DOGOH Franck Madou, Conseiller Spécial et de Madame ADJEI Geneviève, Directrice des Stratégies et Programmes d’Emploi.

Notre pays, en particulier le secteur privé, est invité à prendre part au forum économique Norvège-Afrique qui se tiendra fin octobre 2014 à Oslo pour susciter des investissements norvégiens en Côte d’Ivoire.

Image Rubrique

Comment permettre aux jeunes Ivoiriens d’avoir accès à l’emploi salarié ou l’Auto-emploi ? C’est une grande mission qui part de la volonté Gouvernementale initiant projets et programmes d’aide, l’emploi des reformes structurelles pour l’amélioration du climat des affaires. La mise en œuvre de ces activités ciblées fait appel à la responsabilité des ONG et des Structures étatiques dont l’AGEPE ; le SCAED et la PFS-CI (Plate-Forme des Services).

Ce pourquoi en effet, le Coordonnateur de l’UCP-E (Unité de Coordination du Programme-Emploi), M. Bamba Adama a expliqué au cours de la cérémonie de remise d’équipements et matériels de travail aux bénéficiaires des THIMO (Travaux d’utilité publique à haute intensité de main d’ouevre) à Bouaké à travers la PFS-CI, le 20 août 2014 à la préfecture que, la coordination opérationnelle et la Gestion fiduciaire de tous ces projets financés par les Bailleurs, est l’affaire de l’Unité de Coordination du Programme qu’il chapeaute.
Il a donc édifié l’assistance de certains chiffres afin de mettre tout le monde au même diapason d’information. 

«En effet, le Projet C2D-Emploi qui nous rassemble ce jour, vise 18 500 jeunes, dont :

- 4 096 jeunes vont bénéficier de thimo; 
- 627 jeunes seront formés dans des chantiers écoles dans le BTP;
- 675 jeunes seront mis en stage dans les entreprises;
- 250 jeunes apprendront un métier dans les secteurs artisanal et agricole. 
- 250 jeunes en difficulté sociale seront insérés par le service civique d’aide à l’emploi (SCAED);
- 12 600 jeunes seront assistés dans la création de leurs Activités Génératrices de Revenus (AGR) dont des Micro et petites entreprises (MPE) » a déclaré M. Bamba Adama, Coordonnateur de l’UCP-E.

Recadrant le contexte de la cérémonie de ce jour, il a indiqué qu’elle s’inscrivait dans le cadre de l’une des activités majeures qui seront mises en œuvre par la PFS-CI, ayant pour Secrétaire Exécutive, M. Assoumou Charles. Une occasion pour M. Assoumou Charles, d’exhorter ‘’les jeunes bénéficiaires ayant reçu leurs équipements dans les THIMO de la PFS- Bouaké, qui auront droit à un pécule mensuel de 55 000 FCFA, à en faire bon usage et à être assidus dans leurs travaux d’assainissement.’’

En termes de transfert de ressources, ce sont 7 milliards de CFA qui ont été distribués à ce jour aux jeunes par le PEJEDEC (Projet Emploi Jeunes et Développement des Compétences) sous forme de Primes et indemnités. Ce montant ne prend pas en compte tous les équipements qui ont été achetés et mis à leur disposition pour une meilleur exécution de leurs activités.

Pour la commune de Bouaké, il est bon de signaler que ce sont au total 1 814 jeunes qui ont bénéficié et qui continuent de bénéficier de ce Projet aussi bien pour l’apprentissage pilotés par l’AGEFOP, des stages en entreprises pilotés par l’AGEPE que des THIMO conduits par l’AGEROUTE.

Ces équipements sont composés de Bottes, Tenues de travail, Gants, Machettes, Limes, Masque anti poussière, Brouettes, Râteaux avec manche, Fourches 9 dents, Pelles bêche, Houes, Arrosoir plastique, Balais de gazon, Balais ordinaires avec manches, Cisaille à haie lame 57 cm, Cisaille à haie lame 36 cm, Poubelles plastiques 240 l, Sacs poubelles noir, Râteaux de jardin, Pinces de ramassage sachet, Tondeuses 46 cm, Tricycles et tronçonneuses.

Ce sont 32 localités du pays qui vont bénéficier de ces équipements. 
Job Attéméné

Image Rubrique

La cérémonie de remise de diplômes aux sortants de l’Institut National de Formation Sociale (INFS), a servi de prétexte à la Cellule Technique de la Protection Sociale du Ministère d’Etat, Ministère de l’Emploi, des Affaires Sociale et de la Formation Professionnelle, pour présenter au personnel enseignant et aux étudiants de l’Institut, la Stratégie Nationale de Protection Sociale (SNPS) adoptée par le Gouvernement le 22 mai dernier.

Cette stratégie qui vise à construire progressivement un système de protection sociale qui renforce les capacités des populations les plus vulnérables, est structurée autour de quatre axes stratégiques :

1- l’amélioration du niveau de vie des plus pauvres ;

2-l’amélioration de l’accès aux services sociaux de base et l’investissement dans le capital humain ;

3- l’accompagnement des groupes vulnérables dans la prévention et la réponse aux risques d’abus, violence,  exploitation, discriminations et exclusion ;

4- l’atteinte progressive de niveaux plus élevés de protection sociale.

Placée sous la présidence de Monsieur KONE Kipeya, Directeur de Cabinet Adjoint en charge des Affaires Sociales, cette activité qui s’est déroulée le mardi 19 août 2014 dans les locaux de l’INFS, avait pour thème : protection sociale une nouvelle approche de gestion des besoins des populations vulnérables. La conférence avait pour objectif de communiquer avec les travailleurs sociaux qui viennent de terminer leur formation sociale et qui seront appelés à être au service des populations vulnérables sur les nouvelles approches d’interventions sociales, notamment la composante du système de protection sociale ou d’assistance sociale relative à la protection sociale de base et à la protection sociale spécialisée.

L’action sociale se traduira par des interventions directes d’accompagnement des communautés, des familles et des individus les plus vulnérables. L’action sociale visera en premier ressort à réduire la vulnérabilité aux risques sociaux par des mesures préventives et par la facilitation de l’accès aux services sociaux de base et des programmes d’amélioration du niveau de vie.

Cette «action sociale de base» permettra de réduire l’ampleur et la gravité des risques sociaux qui naissent de la pauvreté et des pratiques socioculturelles néfastes. Par ses actions de référencement et de facilitation de l’accès aux services (état civil, santé, éducation, justice, transferts sociaux, THIMO, etc.), l’action sociale réduira les risques d’exclusion sociale et renforcera les mesures envisagées par les autres axes de la SNPS.

Un deuxième niveau de réponse, dit «action sociale spécialisée», visera la protection des personnes très exposées aux risques graves de violences, d’abus, d’exploitation, de discrimination et d’exclusion, c’est-à-dire des personnes en situation de vulnérabilité aiguë. Ces services de protection spécialisée joueront un rôle complémentaire à l’action sociale de base.

Sur le terrain, les travailleurs sociaux devront traduire en actions concrètes les programmes qui seront développés dans le cadre de la mise en œuvre de la SNPS en terme donc d’identification et de ciblage des bénéficiaires et de leur accompagnement pour assurer l’apport de programmes complémentaires et faciliter l’accès aux services sociaux de base. Les ménages très pauvres bénéficiaires des programmes de transferts sociaux monétaires par exemple, ont souvent besoin d’appuis dans d’autres domaines (l’accès à l’état civil, facilitation de l’accès à l’éducation, assurance maladie dans le cadre de la CMU/RAM etc.). Les services d’action sociale, seront appelés à assurer cet accompagnement, qui sera facilité par le développement de mécanismes informatisés de gestion des bénéficiaires.

Image Rubrique

Le ministre d’Etat, ministre de l’emploi des affaires sociales et de la formation professionnelle, Moussa Dosso, accompagné du directeur général de l’Agence d’étude et de promotion de l’emploi (Agepe) M Philipe N’Dri, a effectué le mercredi 13 août dernier une visite à la banque de l’Habitat de Côte d’Ivoire. En effet, la BHCI fait partir des entreprises qui accueillent des stagiaires dans le cadre du programme d’aide d’embauche (PAE) mis en œuvre par l’Agepe. Le ministre a expliqué que qu’il s’agit à travers cette visite de terrain de voir comment les stagiaires sont encadrés, mais aussi recueillir les suggestions de ces entreprises afin d’aider le gouvernement dans la lutte contre le chômage surtout des jeunes. M Souleymane Dogoni, a indiqué que sa banque reçoit en moyenne 200 stagiaires par an, soit 600 jeunes formés sur les 3 dernières années dont certains ont été intégré à ses effectifs. « De ce fait, malgré sa taille, notre établissement peut se vanter d’avoir contribué à l’insertion de milliers de jeunes diplômés. Cela dénote de l’engagement de la BHCI à s’inscrire dans la ligne droite de l’action gouvernementale visant la réduction du chômage » s’est réjouit le directeur général de la BHCI. Aussi a-t-il rassuré que pour faciliter l’insertion socioprofessionnelle des jeunes, la banque a signé une convention de partenariat avec l’Agepe depuis le 16 Avril 2014 dans le cadre du PAE. « En effet, dans sa politique de recrutement, la BHCI a toujours fait la part belle aux primo demandeurs d’emploi. A cet effet, en vue de pourvoir aux différents postes, la BHCI dispose d’un vivier de stagiaires constitué des meilleurs stagiaires formés dans nos différents services » a-t-il indiqué. Le ministre Moussa Dosso a invité les entreprises à accepter davantage de jeunes tout en rassurant que l’Etat va en retour accorder au secteur privé des palliatifs au niveau de la fiscalité pour les accompagner. Il a souligné à cet effet que le nouveau code du travail qui devait être adopté d’ici la fin de l’année va apporter des réformes afin de former des jeune pour répondent directement aux besoins des entreprises et au marché du travail dès la fin de leurs études. Ainsi dans cette réforme, il aura une période de stage d’un an renouvelable (de à deux ans) pour les jeunes qui sortent des établissements, universités et grandes écoles puisqu’ils disposeront d’une expérience professionnelle au terme de leur formation. Cette réforme viendra appuyer le programme d’aide à l’embauche « Ce dispositif permet de renforcer l’employabilité de nos jeunes qui sortent des différents établissements et universités de Côte d’Ivoire » note-t-il. Soulignons que e programme d’Aide à l’emploi (PAE) a été initié par le gouvernement ivoirien depuis 1991 conformément à sa politique nationale de l’emploi et piloter par le ministère de l’emploi, des affaires sociales et de la formation professionnelle. Ce programme vise à faciliter l’insertion socio professionnelle des demandeurs d’emploi.
A.E

 

Cérémonie de remise d'équipement a 740 jeunes THIMO A YOP AVEC AMBASSADE DE FRANCE MEMEASFP
 
Promotion de l`emploi: signature de convention entre l`AGEPE et le CRÉDIT DU NORD
 
cérémonie officielle de remise d`équipements et mobiliers aux agences d`exécution du projet PEJEDEC et C2D
Plus de Photo

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Autres videos
Lundi 12 mai 2014
SALON IVOIRIEN DES MÉTIERS D'ABIDJAN SIMA2014
mercredi 16 avril 20
SPOT SIMA2014
11 avril 2014
Visite du ministre aux EU SESSIONS DE TRAVAIL
Plus de Vidéo
 



 Espaces écoles
 Métiers & Filières
  Diplômes Préparés
 Inspecteurs
 Annonces & Communiqués
 Partenaires
 Annuaire MEMEASFP
 
 Concours d'entrée à l'IPNEPT
 Examens Scolaires 2011
 Concours d'entrée dans les établissements
 Orientations 2014
 Bourses d'études
 
 Secteur privé national
Techniques et financiers
 
 Présidence
 Primature
 Gouvernement
 Assemblée nationale
 
 
 
 
© Copyright 2013   Realisation Hebergement
Ministère d'Etat, Ministère de l'Emploi, des Affaires Sociales et de la Formation Professionnelle   CICG SNDI