Participation du CPNTIC au salon JNTIC 2015, du 19 au 20 mai 2015 au SOFITEL Hotel Ivoire.
 
Moussa DOSSO, Ministre d'Etat, Ministre de l'Emploi,des Affaires Sociales et de la Formation Professionnelle
Moussa DOSSO
 Curriculum vitae
 Biographie
 Mot du Ministre
 Agenda
 Ecrire au Ministre
 
  AGEPE
  CAMPC
  CPNTIC
  EIBMA
  CIDFOR
  AGEFOP
  IPNETP
  FDFP
 
  Cellule GENRE
  PVRH II
  SERCOM
  SERCEP
  CCAFP
  IG/ETFP
 Directions Centrales
 Directions Régionales
 Directions Départementales
 
Image Rubrique

Chers Compatriotes,

La communauté internationale célèbre aujourd’hui, 28 avril la Journée Mondiale de la Sécurité et Santé au Travail, comme cela est de coutume depuis 2002.

Cette année, nous en sommes à la 13ème édition et le thème retenu est : « Joignez-vous à la construction d’une culture de la prévention en matière de Sécurité et Santé au Travail. »

Dans son rapport intitulé « La sécurité en chiffre », le Bureau International du Travail déclare que 2,2 millions de travailleurs dans le monde meurent tous les ans dans le cadre de leur travail, soit 5000 personnes par jour.

Et l’on dénombre chaque année 250 millions d’Accidents du Travail et 160 millions de cas de Maladies Professionnelles.

Face à ces statistiques alarmantes, le Bureau International du Travail et l’Organisation Mondiale de la Santé ont décidé de marquer la Journée Internationale de la Sécurité et de la Santé au Travail par un appel conjoint pour le développement d’une culture de la sécurité préventive.

En Côte d’Ivoire, La Caisse Nationale de Prévoyance Sociale enregistre en moyenne 8000 accidents du travail par an et les charges de réparation de ces accidents du travail et maladies professionnelles se chiffrent à environ trois (3) milliards de nos francs par an.

Notre pays qui  est résolument engagé dans la voie de la prévention des risques professionnels, a soumis à ratification les trois conventions de base de l’OIT en Santé et Sécurité au travail. Elles se rapportent (1) à  la sécurité et à la santé des travailleurs, (2) aux services de santé au travail et (3) au cadre promotionnel pour la sécurité et la santé au travail.

Elles concernent également les dispositions pertinentes en matière de Sécurité et de Santé au Travail intégrées dans le prochain Code du travail ainsi que le renforcement du cadre institutionnel en Sécurité et Santé au Travail, cela à travers la création de l’Observatoire National des Accidents du Travail et Maladies Professionnelles et la création de la Commission nationale de révision de la liste et des tableaux des Maladies Professionnelles Indemnisables.

Mesdames, Messieurs, chers compatriotes,

Je saisis l’opportunité de cette commémoration pour rendre hommage à toutes les victimes d’accidents du travail et de maladies professionnelles en Côte d’ivoire et dans le monde.

Cette année encore, à l’instar des autres années, la célébration de la Journée Mondiale de Sécurité et Santé au Travail sera suivie de celle de la Journée Africaine de Prévention des risques professionnels fixée au 30 avril.

Le thème  principal de cette 19ème édition est « renforcement des capacités des structures de la Sécurité et de la santé au travail et des compétences des acteurs.»

Le développement de ces deux thèmes au cours des assises des Journées Africaines de prévention des risques Professionnels, nous permettra sans doute, de définir ensemble des stratégies de sécurité et santé au travail à même d’améliorer la qualité de l’emploi.

Vive la sécurité et la santé au travail pour une Côte d’Ivoire plus laborieuse et plus prospère.

Je vous remercie.

 

Image Rubrique

Le Ministère d’Etat, Ministère de l’Emploi, des Affaires Sociales et de la Formation Professionnelle(MEMEASFP) a procédé le lundi 30 Mars 2015 à l’enrôlement de deux ministres en charge de la gestion technique de la mise en œuvre de la Couverture Maladie Universelle. Il s’agit du Ministre d’Etat, Ministre de l’Emploi, des Affaires Sociales et de la Formation Professionnelle, M. DOSSO Moussa et du Ministre de la Santé et de la Lutte contre le SIDA, Dr Raymonde GOUDOU COFFIE.

« Ce geste démontre combien nous sommes engagés dans la mise en œuvre de la CMU », a souligné le Ministre d’Etat DOSSO Moussa.

Cette étape importante dans le processus de déploiement de la CMU, consiste à recueillir les données biométriques et biographiques auprès des populations, exercice auquel se sont soumis les deux ministres.

Notons que cet  enrôlement fait suite à celui du Chef de l’Etat, du Président de l’Assemblée Nationale et du Chef du gouvernement.

A ce jour,  ce sont 54 points d’enrôlement ouverts par l’opérateur sur une prévision de 59 sites attendus. 

Les deux ministres avant de se retirer ont invité l’ensemble des ivoiriens à se faire enrôler.

 

Image Rubrique

A la faveur de la crise militaro-politique qu’a connu la Côte d’Ivoire, plusieurs institutions internationales ont, pour des raisons de sécurité, délocalisé leurs bureaux dans d’autres pays. Ce fut le cas du Bureau International du Travail (BIT) qui a transféré en 2005 le Bureau Sous régional-pays du Conseil de l’entente à Dakar (Sénégal) et le Bureau Région Afrique à Addis Abeba (Ethiopie).

La crise ayant pris fin, c’est à juste titre que la Côte d’Ivoire a souhaité le retour des deux bureaux du BIT à Abidjan, comme ce fut le cas pour d’autres institutions telles que la BAD, l’UNESCO….

L’offensive diplomatique, enclenchée depuis quelques années a été accentuée par plusieurs actions du Gouvernement.

Le Lobbying s’est soldé par un succès. Par courrier en date du 23 décembre 2014, le Directeur Général du BIT annonçait à son Excellence Monsieur le Président de la République, le retour des deux (02) bureaux en Côte d’Ivoire. Cette décision sera présentée au Conseil d’Administration du BIT au cours de sa 323 ème session en mars 2015.

C’est en prélude à cette annonce, qu’une mission de haut niveau, conduite par le Directeur Général Adjoint du  BIT (ex-Premier Ministre du Togo) a séjourné à Abidjan  du 7 au 10 mars 2015 pour rencontrer les autorités ivoiriennes.

M. HOUNGBO Gilbert a eu une rencontre tripartite avec le Ministre d’Etat Moussa DOSSO, les employeurs et les travailleurs le lundi 09 mars 2015 au 10ème étage de la Tour C sis à la Cité Administrative d’Abidjan Plateau.

Outre les échanges autour de l’agenda du retour des structures du BIT à Abidjan, diverses questions d’intérêt commun ont été abordées en matière d’emploi, de travail et de sécurité sociale.

Cette rencontre restreinte s’est achevée par un point de presse.

 

Image Rubrique

Le Président de la République, Alassane OUATTARA, a ouvert, ce mardi 30 décembre, à son Palais d’Abidjan-Plateau, l’opération d’enrôlement des assurés, dans le cadre de la Couverture maladie universelle (CMU). Cet enrôlement qui requiert la présentation de la Carte nationale d’identité et la somme de 1000 FCFA va s’étendre sur neuf mois et la mise en œuvre de la CMU s’effectuera, dès septembre 2015. Après son enrôlement, Le Chef de l’Exécutif a marqué un point d’honneur sur l’importance de la CMU qui constitue « une étape importante de sa politique sociale en faveur des populations en général, et en faveur des plus démunis, en particulier ». 

Parce que selon lui, « plus les personnes sont en bonne santé, plus elles peuvent participer au développement du pays ». D’où l’intérêt de son appel, avec insistance, à l’endroit des Ivoiriens : «J’encourage les populations ivoiriennes à se faire enrôler ».

Le Chef de l’Etat a également saisi cette occasion pour rendre hommage aux ministres Moussa DOSSO et Raymonde GOUDOU-COFFIE, respectivement ministre d’Etat, ministre de l’Emploi, des Affaires sociales et de la Formation professionnelle, et ministre de la Santé et de la Lutte contre le Sida, dont les deux départements pilotent la politique de la Couverture maladie universelle.

La Société nationale d’édition de document administratifs et d’identifications (SNEDAI) est chargée de l’enrôlement des futurs assurés de la Couverture maladie universelle (CMU).

La CMU a été instaurée par la loi n°2014­131 du 24 mars 2014 pour la mise en œuvre d’un système national obligatoire de couverture du risque maladie en vue d’assurer à l’ensemble des populations ivoiriennes et non ivoiriennes vivant en Côte d’Ivoire, un accès équitable à des soins de santé de qualité à travers des mécanismes de prise en charge collective et solidaire des dépenses de santé. 

Dans le même contexte, un décret a institué l’Institution de Prévoyance Sociale dénommée «Caisse Nationale d’Assurance Maladie », en abrégé IPS­CNAM chargée de l’opérationnalisation du système de couverture maladie universelle et d’honorer l’engagement pris par l’Etat de garantir à toute personne l’égal accès aux soins de santé. 

 

 

SOURCE : http://www.gouv.ci/actualite_1.php?recordID=5188

 

COUVERTURE MALADIE UNIVERSELLE : LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE LANCE L’OPERATION D’ENROLEMENT DES ASSURES
 
Atelier de présentation de l`état d`avancement du projet C2D volet formation professionnelle
 
Pejedec - Visite du Ministre Dosso Moussa aux stagiaires de Olheol
Plus de Photo

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Autres videos
jeudi 11 décembre 20
Cérémonie d`ouverture de l’atelier bilan du plan d`action national 2012 2014 de lutte contre le travail des enfants
Mardi 28 octobre 201
24eme édition de la journée internationale des personnes âgées
jeudi 02 octobre 201
Emploi Jeunes : Le Ministre DOSSO visite des jeunes entrepreneurs
Plus de Vidéo
 



 Espaces écoles
 Métiers & Filières
  Diplômes Préparés
 Inspecteurs
 Annonces & Communiqués
 Partenaires
 Annuaire MEMEASFP
 
 Concours d'entrée à l'IPNEPT
 Examens Scolaires 2011
 Concours d'entrée dans les établissements
 Orientations 2014
 Bourses d'études
 
 Secteur privé national
Techniques et financiers
 
 Présidence
 Primature
 Gouvernement
 Assemblée nationale
 
 
 
 
© Copyright 2013   Realisation Hebergement
Ministère d'Etat, Ministère de l'Emploi, des Affaires Sociales et de la Formation Professionnelle CICG SNDI